Break on trough to the other side

Passer de l’autre côté…ou pas, telle est la question.

Traverser le miroir du numérique et se confronter à la réalité. Pour qui, pour quoi ?

Chaque internaute est confronté à ce dilemme un moment ou un autre. Y aller, ne pas y aller.

Quitter le cocon douillet de son logis et la sécurité derrière son écran.

Passer la porte, et être ce qu’on est et rien d’autre. Avec son enveloppe physique qui situe ou rebute. Avec son statut social qui enferme et qui oblige. Avec son genre qui dévoile et qui limite.

La peur d’être jugée et de juger soit même. La crainte de décevoir et d’être déçu. La certitude de briser l’harmonie et au final le rêve.

Passer de l’autre côté, c’est abandonner son moi rêvé, son moi créé, son moi idéal pour un moi réel produit par la moulinette de la vie et les carcans de la société.

Passer de l’autre côté, c’est rencontrer ceux que vous n’auriez jamais croisé auparavant, parler à ceux à qui vous n’auriez jamais adressé la parole, croiser ceux qui vous auraient totalement ignoré…

Passer de l’autre côté, c’est sauter dans le vide et soit tomber dans un filet, soit s’écraser violemment par terre.

Alors, j’irai peut-être oui de l’autre côté mais…pas tout de suite !