In memoriam

Ma compagne des matins calmes est partie.
Tranquillement, sans bruit, elle s’est enfuie.
Dans mon jardin, sous un chêne, elle repose.
Fière Persane, elle ne prendra plus la pose.
L’âme des chats s’envole on ne sait où
mais, eux vivront éternellement
car leurs images surferont à jamais
dans l’infinité du net.