Sainte Julia des âmes infidèles

Les folies sont les seules choses qu’on ne regrettera jamais.

Oscar Wilde.

J’étais restée en contact étroit avec mon musicos. Nous échangions souvent sur internet jusque tard dans la nuit. Généralement, cela finissait en un échange virtuel plutôt hot. Peu à peu, je l’appréciai de plus en plus. C’était comme jamais avec un homme. Ou peut-être comme jamais depuis un autre homme. Le seul qui ait vraiment compté pour moi. Bien avant tout cela. Bien avant ma quête. Celui qui en était à l’origine.

tumblr_p1oa5u6BY11vkvatbo1_500

Ces derniers jours je songeais souvent à cet homme de mon passé. Mon premier véritable amour. Le seul. Pouvait-il d’ailleurs y en avoir un autre ? Cet homme était lui aussi très dominant, très protecteur. J’étais sa petite chose. Il était mon pygmalion et mon amant. Il était mon maître et mon tyran. Avec les années, je m’étais rebellée, extraite de son emprise et j’avais eu le courage de le quitter.

Oui, je me souvenais de cet homme. De la femme que j’étais à cette époque. Timide et gauche. Ordinaire et prude. J’avais été du pain béni pour lui. Il m’avait façonnée pour son plaisir. Je devais retrouver les sensations de cette femme originelle si je voulais pouvoir partager de nouveau une relation de ce genre avec mon musicien. Le très sexy et très occupé Lucas.

tumblr_ng41hq4RRf1tsg1zwo1_540

Dans l’intimité de nos échanges, il m’avait enfin avoué qu’il était marié à une belle cadre ambitieuse et voyageuse. Cependant, sur le plan sexuel, il se sentait frustré. Sa femme n’avait pas de gros besoins, n’aimait pas non plus ses préférences. J’imaginais bien sa situation pour si souvent en avoir entendu parler par mes contacts sur internet. Cette main qui se tend pour caresser un corps froid à côté de toi, qui ne dort pas, ne réagit pas, ne vibre pas. Cette main qui revient bredouille et se serre contre ton corps brûlant, le soulage un peu et le laisse, à la fin, encore plus vide, encore plus seul.

t9xoja

Enfin, ça c’était une version imaginée par moi. Car en majorité ces messieurs infidèles ne semblaient pas si malheureux dans leur couple. Et, qui sait si mes mots crus n’amélioraient pas pour finir leur libido, et que leur régulière en profitait. Non, ils aimaient leur femme, la respectaient et la faisaient jouir avait une bonne régularité. Ils en était même fier. Combien de photos reçues de ces mecs en action avec leur femme. De très belles femmes en plus. Bien plus belles que moi. Mais, comme on me le disait souvent, j’avais ce supplément de vice et de perversion en tête qui les attiraient comme des mouches. De quoi satisfaire leurs plus sombres fantasmes.

tumblr_oxmlcsGV2u1u578vho1_540

Je ne savais pas si je serais capable de vivre une histoire de longue durée avec un homme marié. J’avais trop d’impatience pour supporter les interminables jours et heures d’attentes. Trop de jalousie en moi aussi. Non pas de sa femme, mais de toutes les femmes qu’il pouvait attirer. Je l’imaginais toujours entouré de groupies en délire et délurées. Trop de fierté – encore – pour n’être que le sac à foutre qu’il attendait.

Néanmoins, lorsqu’il me demandait de me tenir prête pour satisfaire tous ses fantasmes, j’étais aux ordres. N’attendant, ne rêvant que d’un mot de lui, l’espérant même à toute heure de la nuit et du jour. Nous avions une nouvelle rencontre en physique de prévue. L’effet qu’il produisait sur moi en virtuel, était juste décuplé en réel. Nous avions l’un pour l’autre une attirance animale, nos esprits saturés du désir que nous ressentions l’un pour l’autre. Cette fois, il devait me rejoindre à mon hôtel pour une nouvelle nuit folle.

4473208.jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx

Mais,  pour cette nuit, j’avais décidé de ne pas le laisser me traiter comme un jouet. Depuis la gamine séduite par un homme expérimenté,  j’avais fait du chemin, connu bien des corps et des envies. J’avais passé l’âge des soumissions. Je désirais ce soir là une relation plus équilibrée. Un échange à égalité, même s’il resterait intense. Son petit numéro à la Christian Grey genre  «  I don’t make love, i fuck hard. » était obsolète ce soir. J’avais espoir qu’il me voit différemment et qu’il apprécie.

Cependant, les heures passaient et il n’arrivait toujours pas. Tous mes messages étaient sans réponse. Je commençais à me demander s’il ne m’avait pas posé un lapin. Je lui trouvais plein d’excuses alors qu’il n’en avait aucune. On a toujours quelques secondes pour envoyer un message lorsqu’on a un empêchement. J’avais une furieuse envie de dormir après ma journée de formation, mais stupidement j’avais encore un espoir qu’il débarque. Je me sentais pathétique. Comme une adolescente amoureuse du bad boy du lycée.

tumblr_p3190rooS51sl38vpo1_500

Je publiais mes états d’âme sur le réseau et mes followers semblaient se passionner pour cette histoire. Même si certains étaient un peu inquiets pour moi. L’une de mes amies choquée me demanda brutalement si je n’allais cette fois finir violée la tête dans la cuvette des WC. C’était certain que l’animal n’était pas un tendre. Il m’avait prévenue que rien ne serait soft. Je savais à quoi m’attendre. Un truc qui serait à la baise ce que le Metal était au Rock. Un truc bien énervé, sauvage et libérateur.

Sur le coup de deux heures du matin j’abandonnai. Je lui balançai un message froidement en colère qui parlait de respect, un truc que visiblement il n’avait pas pour moi. Puis, je sombrai dans les bras de Morphée pour une très courte nuit. Lorsqu’il n’était pas là, je n’avais plus envie de me satisfaire seule. Comme si mon plaisir était sien lui aussi.

tumblr_nuwu3vvyxK1u6avmao1_1280

Au réveil, je reçus un message d’excuses de sa part. Evidemment, il avait eu des tas de problèmes qui l’avaient empêché de me rejoindre. Et comme s’il s’avait que je lui pardonnerais toujours, il commençait déjà à m’embraser l’esprit avec ses mots. A cet instant, je sus que j’avais rendu toutes mes armes. Une reddition en beauté. Totale. Je lui appartenais corps et âme. Et qu’il aurait beau me torturer de sa froideur, de son manque de considération, je serais toujours prête à écarter grand les cuisses pour lui. Je le voulais plus que tout. Et j’étais prête à toutes les folies pour l’avoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

Une réflexion au sujet de « Sainte Julia des âmes infidèles »

  1. Lorsque le désir passe par l’erotisme des mots avant la conjugaison des corps, c’est donner à sa jouissance une puissance exceptionnelle. Cet homme doit aussi maîtriser la plume et vous l’avez je pense magnifiquement inspiré.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s