Salauds de mots

Je n’ai plus les mots. Ce n’est pas que j’en avais beaucoup. J’en avais juste assez pour survivre grâce à eux. Cependant, ces derniers ont décidé de m’abandonner en pleine page blanche. Depuis, je les cherche au coin des articles de journaux ou des livres à peine entrouverts. Mais, ils se cachent, me fuient ou me haïssent peut-être. Moi qui les ai tant aimés. Mes petits et mes grands mots. Qu’ils soient sales ou non, propres.  Ils m’ont quittée. Voilà tout. Salauds de mots.