L’homme du net

Ces petites joies qui font nos jours sur le net.

Depuis que j’ai pris un camping car sur le WEB un jour de langueur estivale, j’ai cherché un homme.
Oh pas un homme comme un autre, un homme du net.

J’avais lu son portrait tiré à l’ironie vacharde dans un article de Marianne. Cependant, si sa description fascinante m’avait marquée, impossible de me souvenir de son nom. Alors, j’ai longtemps fouiné sur le net. Je traînais la nuit en essayant de le croiser au détour d’un site mal famé ou d’un commentaire sous les articles bizarres que je postais sur les réseaux sociaux. Mais, rien n’y faisait, pas de trace du type. Je m’imaginais des hordes de petites mains qui effaçaient ses traces sur le net.

A une époque, j’avais même demandé l’aide d’un petit journaliste rencontré sur le net. Je lui avais décrit le bonhomme mais il ne voyait pas (ou alors il le voyait trop bien). Faut dire qu’à l’époque j’avais l’air complètement allumée : dormant peu et rêvant de mes posts le reste du temps.

Au fil du temps, j’abandonnai cette recherche, ne désespérant pas de le trouver un jour.

Cependant, il y a plus d’un an, je suis tombée par hasard sur lui au détour d’un tweet en pleine campagne électorale. Il était là devant mes yeux depuis tout ce temps.  En fait, je n’avais pas cherché là où il était. J’avais cherché l’homme imaginaire et pas l’homme réel.

Alors, j’ai suivi son compte Twitter.

Un matin de journée de la femme (je ne sais pas si cela à un lien), j’ai retwitté l’homme du net. Il m’avait trop rappelé l’homme imaginaire. Celui qui était le mystérieux personnage d’un roman que j’aurais pu écrire.

Peu de temps plus tard, j’ai eu une grande émotion en lisant mes mails. Lorsque son nom (très long) est apparu, je n’en croyais pas mes yeux. Loin de me la péter, je le remerciai discrètement et humblement de me suivre.

Alors ce matin, comme il était toujours là (j’ai bien vérifié plusieurs fois), j’ai eu envie de rédiger ce billet de blog.

Même si demain, il décide que suivre mes élucubrations sur Twitter n’a aucun intérêt, j’aurais eu au moins la satisfaction d’échanger quelques mots avec lui.

Juste une de ces petites joies qui font nos jours sur le net.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s