Quand tu cherches une fin à ton roman

tumblr_o5yjj9Z0FG1reqcgco1_540

Alors qu’épuisée par tant de jeux de rôles si décevant, Sophie se décida enfin de suivre le conseil de Théo et d’aller sur Second Life.

Là, après avoir revêtu l’avatar qui lui collait parfaitement, elle commença un voyage dans ce monde étrange et fascinant. Curieusement, elle s’y sentait parfaitement dans son élément. Elle était un homme ici. Il n’y avait plus aucun doute pour qui que ce soit.

Elle avait l’adresse de la maison de Théo. Elle s’y rendit sans peine traversant des lieux incroyables juste nés de l’imagination des «autres». Devant le portail cossu, elle hésita un instant. De quoi son aimé pouvait-il avoir bien l’air dans ce monde ? Elle entendait des bruits de rires d’enfants qui venaient d’un coin de l’immense jardin. Sans doute les enfants adoptés dont il lui avait parlé.

Elle sonna enfin, montrant sa tête à la caméra.

  • C’est Sofian !
  • Enfin, je t’attendais !  Répondit une voix masculine.

Elle aima de suite cette voix grave et douce. Le portail s’ouvrit automatiquement et elle s’avança dans l’allée goudronnée. Elle atteignit peu de temps après la demeure où Théo l’attendait sur le palier. Comment se pouvait qu’il soit aussi beau que dans ses rêves. Les deux avatars tombèrent immédiatement dans les bras l’un de l’autre.

  • Je t’ai tant attendu mon amour !
  • Tu es magnifique !

Les deux amoureux entrèrent ensuite dans la maison richement décorée d’oeuvres d’art de toutes nature.

  • J’adore ta maison. Souffla Sofian en retirant son perfecto et en découvrant son buste musclé moulé dans un T-shirt noir.
  • C’est beaucoup de travail mais, j’aime bien le résultat. Sourit Théo.
  • Quand tu disais que tu vivais ici bourgeoisement, c’était encore loin de cette réalité !
  • Il ne manquait plus que toi mon sexy boyfriend. Fit le jeune homme en s’asseyant à califourchon sur les genoux de son amant.
  • Oh baby, je suis si heureux d’être là…

Les deux amants s’enlacèrent de façon très sensuelle. Sofian glissant une main sous le tee-shirt griffé de son partenaire avant de la faire cheminer jusqu’à l’entrée de ses fesses brûlantes…

STOOOOOPPPPPP !

Franchement c’est quoi cette fin délirante ? Alors, voilà on baisse les bras. On laisse tout s’enliser dans une virtualité sans fin. Ce n’est pas digne de Sophie. Elle mérite mieux que ça ! Un véritable Happy End.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s