Pourquoi j’ai abandonné Facebook

Ne m’en veuillez pas les « amis » mais, cela fait un moment que j’ai abandonné Facebook. Je sais que je suis partie comme une voleuse et que vous avez le droit à quelques explications.



Le manque de temps  

Même si je passe plus de temps que de raison sur Internet, entre les blogs, Twitter, Instagram, Pinterest et quelques incursions sur Google+, je n’ai pas le temps de tout lire. Même quand on utilise tous les outils possibles pour aller plus vite, il est humainement impossible d’être partout. J’ai bien essayé un temps de publier sur Facebook mes tweets. Mais, cela n’avait aucun sens. Même si depuis peu Facebook s’est mis au # (hashtag),  certaines publications y avaient l’air complètement décalées.  

Trop d’amis tue l’amitié
C’est vrai que j’ai été un peu trop boulimique sur ce réseau social. Et trop d’ « amis » tue l’amitié. Le principal intérêt et avantage de Facebook par rapport à d’autres réseaux sociaux ce sont les échanges. Cette interactivité est perdue lorsqu’il y a trop de monde.  On arrive plus à connaître les gens et au final on s’ignore. C’est dommage.

L’interface mobile de Facebook me rebute

J’utilise principalement mon smartphone en journée pour me connecter sur les réseaux sociaux. Même si la toute dernière version présente une nette amélioration, je trouve que l’appli mobile de Facebook est touffue et illisible. Bref, je n’ai pas envie d’y aller. En cela la simplicité de Twitter est un avantage (même avec l’arrivée du fil bleu qui agace). 

Facebook ce vendu qui abuse de vos données personnelles

Les informations publiées sur Facebook peuvent être utilisées contre vous. Même si j’ai toujours fait attention, Facebook est maintenant très utilisé par de nombreuses personnes pour en savoir plus sur vous.  J’ai même lu quelque part qu’une banque avait refusé un crédit à quelqu’un sous prétexte que ses « amis » Facebook n’étaient pas solvables. Non mais où va-t-on ? Facebook se goinfre de nos données personnelles. C’est son fond de commerce. Quand on le sait, on fait avec. Tant que c’est juste pour tenter de vous fourguer des trucs dont vous n’avez pas besoin, ce n’est pas dramatique. Mais lorsque c’est pour disposer d’une gigantesque base de données où la terre entière serait fliquée et ceci volontairement, c’est une autre histoire. Je ne peux croire Zuckerberg aussi machiavélique (ou peut-être un peu). Cependant, depuis l’affaire PRISM, je me pose des questions et je relis cet article ci et celui-là sous un autre angle. 

Alors, faut-il supprimer son compte Facebook ?

Je n’ai pourtant pas supprimé mon (mes) compte(s). Plus qu’un sursaut de la firme de Zuckerberg en faveur des libertés publiques, je pense qu’il vaut mieux maintenir son compte et le maîtriser plutôt que de ne pas y être. Cela pourrait paraître suspect pour certains et d’autres pourrait être tentés d’usurper votre identité. Et puis prendre des nouvelles de la famille et des vrais amis éloignés par ce canal de temps en temps c’est bien pratique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s