Dramavore

Alors que Squid Game est devenu le plus gros succès de la plateforme Netflix, je vois de plus en plus de monde s’intéresser aux kdramas. Vous savez que je suis accro aux séries asiatiques depuis un moment déjà, mais là je crois que j’ai atteint un nouveau level en devenant Dramavore.

Alors, ce genre de maladie, ça te prend dès le matin au réveil où tu traînes ton iPhone jusque dans la cuisine. Pendant que tu trempes tes Krisprolls dans ton mug de chocolat, tu ne perds pas une miette du dernier drama que tu as commencé. Puis, repue, tu files dans la salle de bain où tu ne lâches pas des yeux ton mobile entre deux coups de brosse à cheveux et à dents. Arrivée au boulot, s’il n’y a personne dans l’open space, tu poursuis ton visionnage en loucedé. Tu reprends ensuite entre midi et deux. Trouvant un coin tranquille pour manger ton sandwich, tu avales en plus un épisode ou deux selon la durée. Le soir, rebelote après le repas en famille que tu expédies. Selon ta fatigue de la journée, tu avances dans ton feuilleton. Et en cas d’insomnie, tu sais quoi faire.

Le dramavore a-t-il une vie ? Il en a une oui, mais rythmée par les sorties de la semaine ou par une fameuse liste de dramas plus anciens qu’il doit ABSOLUMENT voir.

Ensuite, il te faut donner ton avis via une review, sur Twitter pour les plus fainéants dans mon genre, mieux dans un blog dédié que tu partages ou non avec d’autres adeptes. Quoiqu’il arrive, tu dois dans tous les cas échanger tes impressions avec d’autres membres de la secte.

Même si Netflix a popularisé les dramas dans nos contrées, les vrais amateurs ne peuvent se contenter de cette plateforme pour assouvir leur passion. Ainsi, peu à peu, ils s’abonnent à d’autres sites comme Viki qui sont dédiés aux séries asiatiques. Pour ceux qui sont à l’aise avec les sous-titres en anglais, ils peuvent aller taper direct sur les sites de streaming d’Asie avec ou sans VPN.

Il y a peu, au détour d’un tweet, j’ai compris qu’il y avait les dramavores « made in Netflix » et les autres, les anciens, les purs. Bref, les nouveaux arrivants énervent un peu comme des parvenus au milieu de la noblesse. De mon point de vue, il y a de la place pour tout le monde. Il faut juste que les avis de chacun soient respectés. Il y a des dramas que je n’ai pas vraiment aimés alors qu’ils étaient encensés par beaucoup. En matière de série, c’est comme pour les goûts et les couleurs, il y a des choses qui ne se discutent pas.

L’autre jour, je devais expliquer chez moi ce qu’était un drama. Parce qu’entre ceux qui avaient vu aux infos que Squid Game faisaient des ravages dans les cours de récré et ceux, à cheval sur la langue française, qui te soutiennaient qu’un drama ça doit forcément mal finir, il y avait quelques pendules à mettre à l’heure.

Un drama est une série asiatique. Le terme est souvent précédé d’une lettre précisant sa provenance. Ainsi on trouve un k pour les coréens, un j pour les japonais, un c pour les chinois… Il y a différents types de dramas comme il y a différents type de séries dans nos pays. Un drama n’est pas que de la romance.

Hometown Cha Cha Cha réunit la majorité de ce que j’aime dans un drama.

Ce que j’aime dans les (k)dramas :

  • Les histoires qui nous sont racontées. C’est souvent original par rapport à ce qu’on peut voir dans la production occidentale. C’est dépaysant et on en apprend toujours un peu plus sur la culture de ces endroits. Et ça nous donne ensuite l’envie de découvrir ces pays. Il y a fréquemment une critique assez féroce de la société et des inégalités dont souffrent certains citoyens. Même si cela peut ressembler à un exutoire jeté au bon peuple par des boîtes de production qui elles-mêmes participent au système qu’elles dénoncent.
  • Les personnages secondaires qui sont souvent bien écrits, joués et développés. Ces rôles sont campés par des spécialistes de l’exercice qu’on reconnaît de série en série.
  • Les scènes de famille qui sont souvent drôles ou émouvantes. Vue l’importance de la famille en Asie, ces scènes sont souvent sincères et réalistes. Ce qui les rends très crédibles et intéressantes.
  • Les beaux acteurs masculins, même si les actrices ne sont pas mal non plus. Généralement, le côté sexy passent par les hommes et il n’est pas rare de voir leur jolis bustes musclés. Il y a de nombreux grands acteurs talentueux ET jolis à regarder.
  • Les hommes qui pleurent. L’émotion passe par les regards, mais aussi par les larmes et ces messieurs n’en sont pas avares.
  • Les O.S.T. toujours soignées qui sont une part importante du drama.

Ce que j’aime moins :

  • Les scènes d’ivresse au Soju ou autre boisson alcoolisée. Il y a généralement une cuite qui fait avancer l’intrigue. Même si je ne trouve jamais ça ni drôle, ni sexy. Je mets ça sur le compte de la facilité scénaristique.
  • Les actrices qui surjouent dans le côté cute en prenant des voix de petites filles où sont volontairement nunuches. On a envie de les baffer tellement elles tapent sur les nerfs.
  • L’abus de scénarios autour de la vengeance. On les connaît tellement par-cœur qu’on devine déjà les twists dès les premiers épisodes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s