Dis raconte moi ton pseudo

De façon rėcurrente reviennent des articles de blog concernant l’anonymat des internautes.

Si certains s’ėlèvent contre cet anonymat synonyme pour eux de dėrives homophobes ou racistes à l’instar des hashtags répugnants qui sévissent sur Twitter, d’autres y voient une liberté indissociable du net. D’autres gardent leur pseudo car il fait partie intégrante de leur identitė virtuelle et de leur histoire dans le monde numérique.
Ainsi, sans vouloir y cacher des choses plus que de raison, ils y cherchent une liberté de s’exprimer dégagée de tout jugement lié à la catégorie sociale, au genre ou à l’âge.
Ils ne souhaitent pas non plus être quelqu’un d’autre. Personnellement, ma bio me résume. Je n’ai rien caché de mon genre, ni de mon métier, ni de mes goûts. J’ai juste gardé un nom que j’ai choisi au fil du temps passé sur le Web. Il est la somme des mes expériences, la carte de visite de ma prise de parole numérique. 
Comme je l’ai déjà écrit, j’ai pas mal déconné lorsque j’ai mis les pieds sur le net. J’ai joué de l’anonymat pour voir jusqu’où je pouvais aller. J’ai bien rigolé avec ça mais j’ai aussi frémi lorsque j’y ai croisé des gens masqués bien moins intentionnés. Alors, je me suis dit qu’il fallait que j’arrête la comédie pour être juste moi. Aussi, j’ai créé un compte Facebook à mon vrai nom. 
Cependant, bien vite, être moi voulait dire avoir des convictions politiques, vouloir aussi donner mon avis sur la gestion RH de mon entreprise…bref des tas de choses que tu ne fais pas sans conséquences plus ou moins graves dans ta vie réelle.  D’autant plus lorsque tu travailles dans le numérique où ce genre d’outils est fréquemment utilisé pour mieux te connaître (recruteurs, commerciaux, concurrence…).
J’ai donc pris un pseudo et ajouté un nom prénom tout aussi inventé. Mon identité virtuelle s’est construite de mes canulars sur un site où je me nommais  » Jul » .  Je l’ai juste féminisé pour devenir Julia. Pour le nom, j’ai repris la signature apposé au pied d’un témoignage qui avait fait la une d’un site info online. Le journaliste avait repris en l’état mon long commentaire sous un billet et l’avait inséré dans un de ses articles. Ma plus grande fierté à ce jour.
Maintenant, cette identité, c’est moi, ici. Je signe partout de ce même pseudo. Je ne joue plus aucun rôle, j’y vis seulement.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s