La magie (noire) du net

J’ai convié ce soir la magie de la musique
et mes pensées s’envolent vers le pacifique.  
Là où tu vis, de l’autre côté de la terre.
Là où je te rêve si proche dans mes vers.
Et mes yeux ne peuvent quitter, c’est folie, 
les tiens sur ta photo que j’ai trouvée jolie.   
Le grand réseau réunit nos esprits d’enfants, 
et emporte nos coeurs dans un vent violent.
Mais nos âmes mêlées ne s’enlacent qu’un temps
comme punies par un maléfice permanent.
La matrice donne, va et reprend aussi vite
d’un clic qu’un dieu grec le fait d’un sort dans un mythe.   
Elle ne nous laisse que l’illusion des joies qui passent
et nous replonge dans la nuit qui nous embrasse,
seuls, nus et tristes dans le grand froid du néant,
Errant à jamais tels des fantômes inquiétants.  
Net(tes) Impressions  – juillet 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s